« L’anée 1997 » selon Simon Porte Jacquemus

« L’anée 1997 » selon Simon Porte Jacquemus

« L’année 1997, la collection Jacquemus de basique luxueux, dans laquelle j’aimerais piocher chaque jour de mon existence. Voilà la joie que m’a procuré ce défilé que j’ai regardé en live sur IG. Ohhhmygaaaaad ! « 

Une surprise nommée Laëticia Casta

Laëticia Casta, la mannequin Corse, muse de plusieurs créateurs tout au long de sa carrière, a surpris tout le monde en faisant son apparition, après 10 ans d’absence sur les podiums. Et le moins que ‘l’on puisse dire c’est qu’elle avait complètement sa place, incarnant parfaitement cette époque des années 90.

Des pièces que toutes les femmes devraient avoir dans leur dressing

La collection porte si bien son nom, tant le vestiaire imaginé par le créateur est soooo 1997. Je le porterai encore et encore et jusqu’à ma mort si j’en avais l’occasion. Ce que j’aime chez Jacquemus c’est qu’il incarne vraiment le less is more. Les coupes sont simples et efficace sans tomber dans un minimalisme qui peut vite devenir ennuyeux. Cette collection englobe tous les classiques qu’une femme en 1997 ou aujourd’hui devrait avoir dans son dressing : une robe longue moulante classique, une mini robe, une veste bien coupée, une jupe coupe droites, un peu de froufrous mais sans tomber dans le kitch, des sandales à brides, une brassière… La collection respire le luxe sans chichi. Tout ce à quoi j’aspire. Le petit détail qui rappelle bien le thème de la collection, c’est le fichu qui est effectivement caractéristique de l’année 1997.

« Ce que j’aime chez Jacquemus c’est qu’il incarne vraiment le less is more. Les coupes sont simples et efficace sans tomber dans un minimalisme qui peut vite devenir ennuyeux.  »

Un casting 5* pour Simon Porte Jacquemus

Les soeurs Hadid, Adut Akech, Laëticia Casta, Joan Smalls, Doutzen Kroes..Parmi les mannequins qui ont défilé, les grandes pointures de nos jours ont foulé le sol du show imaginé par Jacquemus. Avec cerise sur le gâteau, la surprise Laëticia Casta, icône des années 90. Un défilé définitivement 1997.

Un défilé Jacquemus où la diversité prime

Bon je ne vais pas vous la faire, je regarde très peu de défilés. J’ai fait l’effort de regarder celui là parce que j’aime ce créateur. Ce qui m’a frappé et en bien, c’est à quel point il y avait de la diversité sur ce défile, que ce soit du côté femme ou homme. Ça fait vraiment beaucoup de bien de voir de l’inclusivité dans le monde de la mode qui pendant un long moment faisait figure de mauvais élève à niveau là.

La semaine de la couture continue avec aujourd’hui les défilés des maisons Dior et Chanel et ce jusqu’au 23 janvier.

Retrouvez les pièces Jacquemus en vente sur leur site.

N’hésitez pas à me faire savoir si les posts sur le thème de la fashion week vous plaisent. J’en publierai plus souvent. Le dernier (ici) remonte à loin.

Sources photos : www.numéro.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.