UNE PIZZA @DAMALTA, PARIS.

UNE PIZZA @DAMALTA, PARIS.

Je crois qu’il n’y a rien que j’aime faire plus que manger. Sans déconner, c’est ma passion numéro 1 ( ex-aequo avec le fait de cuisiner avant de manger). C’est ma passion et si vous vous entreteniez avec moi 5 minutes, c’est un sujet que nous aborderions quasi immédiatement . J’ai tendance à trouver que je parle beaucoup (pour ne pas dire trop). Mais pourtant, quand je parle de nourriture et de l’expérience qui l’accompagne, je parle juste ce qu’il faut. J’ai des papillons dans le ventre. Donc, il n’est franchement pas étonnant que le lien qui unit la plupart des personnes que je fréquente, ce soit exactement ça : manger, boire, kiffer, on repeat. C’est fou, parce que c’est seulement en écrivant ses mots que je m’en aperçois.

Avec ma bande de copines nous avons l’habitude de nous voir autour d’un verre ou d’un repas. On ne se voit jamais juste pour manger des cacahuètes et des olives. Non. Pas possible. Ce jour que je vais vous conter en quelques mots et quelques images, c’est une de nos innombrables soirées entre filles. On a choisi d’essayer la trattoria  Damalta, qui se trouve rue Tiquetonne.

Personnellement, je suis une grande fan de la nourriture italienne : pizza, pâtes, mozarella, burrata, prosseco… Bref. Vous avez compris. Donc, quand on me propose d’aller tester un nouveau restaurant italien, je suis partante.

En arrivant devant Damalta ce vendredi soir, je dois avouer que j’étais surprise du lieu. Je m’attendais à un lieu plus spacieux. Damalta casse les codes classiques de ce à quoi ressemble une trattoria napolitaine dans mon esprit. C’était moderne avec du néon, du carrelage blanc de partout et un esprit streetfood assez marqué. En effet, la commande se fait en arrivant, avant d’être attablé. J’ai retrouvé les gammes de la trattoria grâce au four à bois typiquement napolitain qui se trouve derrière le comptoir, à l’entrée.  En rentrant dans la salle, les codes étaient encore un peu plus mis à rude épreuve :   peu spacieuse et recouverte de miroir. J’avais l’impression d’être en boîte. Puis arrive nos plats et j’ai retrouvé mes petites touches traditionnelles via la vaisselle.

Au menu : des pizzas, une strataciella aux truffes, de la burrata Pugliese (extra crémeuse) et du Prosecco. C’était bon. Plus largement, dans le menu on retrouve des “prodotti” qui correspondent à une sélection de mozzarella et ses dérivés , mais aussi des pizzas bien sûre, des entrées, sans oublier une sélection de desserts et de boissons.  Voici la carte pour vous faire une idée.

 Nous étions contentes de tester ce nouveau lieu et d’avoir été attablée si vite. En effet, si vous voulez apprécier votre vendredi soir chez Damalta et profiter de leurs miroirs pour vous admirer (rires), il faut s’y rendre de bonheur, au risque de vous décourager en voyant le queue.

Voilà comment une passionnée de nourriture passe un super vendredi soir avec sa bande de copines.

Petit moment de pub : je viens d’ouvrir un compte sur l’appli mapstr. Vous pouvez y retrouvez référencé, mes adresses restos à Paris, sa banlieue mais aussi à l’étranger. J’attends vos feebacks :-D!

 

Damalta Pizza – 8 rue de Tiquetonne 75002 Paris

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.