2020, l’année qui m’a le plus appris

2020 année qui m'a le le plus appris

2020 a été l’année la plus dure de ma vie, mais aussi celle qui m’a le plus appris. Cette année, pas de résolution etc. ais plutôt le récapitulatif d’une année qui peut paraitre sombre, mais qui a surtout été d’une richesse incroyable. En leçon surtout.

Le 2 janvier, cette horrible nouvelle est tombée.

2 jours auparavant, je sautais sur mon canapé avec mes copines et mettait ma plus belle robe pour fêter, 2020, une année qui devait être mon année. Et bien le 2 janvier, on m’a cruellement rappelé que personne n’a la contrôle sur que dalle. Ma mère m’appelle et là la joie de cette nouvelle année s’est écroulée. Un membre de ma très large famille était partie. Un jour elle était, puis un jour elle n’était plus. Nous n’étions pas particulièrement proche, mais je l’aimais beaucoup. Elle apportait beaucoup de joie et d’inspiration à mon quotidien. Son départ inattendue m’a brisé le coeur. Et celui-ci ne s’en est toujours pas réellement remis. Ce qui le brise davantage c’est que j’ai pris pour acquis l’occasion de plus la connaitre. La plus grande leçon que m’a appris 2020, c’est qu’absolument rien n’est garanti.. J’espère profondément que tous les dogmes que l’on cultive de notre vivant sont bien vrais, et que de là-haut, elle a enfin toutes les réponses à ses questions et qu’elle vogue les cieux en paix.

Le covid-19, le virus qui a boulversé nos vies

Et puis il y a eu le covid. En décembre dernier, nous l’ignorons, en nous disant, encore une grippe A bis. Et pourtant, ce virus mutant a boulversé nos vies et continue de le faire. a période de confinement qu’il a amené, je vais honnête m’a permis de souffler et de me poser les questions essentielles. Cette période a été une bénédiction pour moi.

Mais pour la plupart d’entre vous, ça été un cauchemar. Je pense aux personnes avec des enfants en bas âge dont l’activité pro est un répit. Celles ne supportant pas la solitude. Au personnel soignant. A toutes les personnes qui vivent avec une maladie chronique. Ou encore les personnes qui vivent dans un environnement fait d’abus. Je pense à vous tous.

Laisser partir les choses qui n’ont plus de sens pour nous…

Le coronovirus, m’a apporté une autre bénédiction : un licenciement économique. Au mois de juillet, je me suis fait remercier par mon entreprise pour laquelle je travaillais depuis 6 ans. Se faire licencier économiquement n’est jamais simple, mais je n’en pouvais plus de l’environnement. Donc c’est un mal pour un bien. J’ai été ravie de laisser partir toute cette partie de mon quotidien. Mon égo ne s’est pas mis en travers de tout ce processus. Avant que la nouvelle ne tombe, j’ai monté mon auto-entreprise pour professionnaliser mon activité de blogueuse. Et après réflexion, j’ai décidé de réaliser mes rêves et de ne plus jamais laisser mes peurs entraver mes envies. Donc j’ai décidé de lancer ma première collection de mode produite en Afrique. Et j’ai très hâte de donner vie à ce projet et de vous partagez tout le processus.

2020, ce catalyseur

2020 m’a aussi fait réaliser que ce que je voulais pour moi-même, le sens que je voulais donner à ma vie, est totalement à ma portée. Les questions que je me suis posée ont été nombreuses dont : pourquoi je suis là ? Comment je peux servir ? Est-ce que j’ai envie de cette solitude dans laquelle je me suis lovée ? Quelle sont mes valeurs ? Qu’est-ce que j’ai envie de laisser derrière moi ? 2020 et ces challenges ont été l’opportunité de vraiment penser à mon futur d’une manière profonde. Et surtout mes doutes sont vraiment passés au second plan. Parce qui à le temps pour ça ? (rires) La vie c’est maintenant. Et elle n’attend personne. A nous de prendre le train.

Vivre l’instant présent

La leçon qui m’a profondément marquée et qui restera gravé, c’est que vivre le moment présent est la seule manière qui ai du sens pour moi. Le passé est révolu. On apprend et on avance. Le futur n’est pas encore là et il faut être prêt pour l’accueillir. Comment on s’y prépare ? On saisit le présent et toute ses promesses et opportunités.

Donc 2020, je suis contente que tu passes le flambeau, mais je te remercie de m’avoir donner la force de vouloir tout conquérir, en laissant mes peurs à la porte. Grâce à toi, je vois une myriade de possibilités que je ne voyais pas avant.

Et vous, mes chères lectrices ( et chers lecteurs), je vous remercie d’être là et je vous souhaite de vivre maintenant, sans attendre, à la poursuite de vos rêves. Parce que oui ! Tout est POSSIBLE.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.