Adopter un vestiaire éco-responsable

couverture-adopter un vestiaire écologique

Depuis quelques années, ma vision sur l’écologie et comment elle devrait s’appliquer à nos vies a fondamentalement changé. C’est au point ou je me suis inscris dans une AMAP ( Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) pendant plus d’un an. En même temps comment puisse en être autrement ? C’est un sujet qui me tient à cœur et qui devenu l’enjeu majeur de notre planète à l’heure de la mondialisation et des réseaux sociaux. Les experts, spécialistes ou encore activistes le disent et le répètent : la planète est en danger. Les catastrophes naturelles répétées sont également annonciatrices d’un déséquilibre grave. Sans action collective, nous n’aurons pas grand chose à laisser aux générations futur, à l’instar du célèbre  » How dare you » de Greta Thunberg en fin d’année dernière.

créer vestiaire éco-responsable

Mais alors comment appliquer un changement de nos habitudes au quotidien, de manière concrète ? Sans vouloir refaire le monde, on peut commencer petit. En partant de nos centres d’intérêt. Férue de mode, je pose aujourd’hui la question : « Comment adopter une garde-robe plus écologique ? » Voici quelques pistes de réponse.

Quelques faits...

Il faut savoir que pour produire un T-shirt en coton ou un jean nécessite 20000 L d’eau. Due l’industrie de la mode et du textile émets plus de carbone que les vols longs courriers et les cargos. Enfin elle est responsable de 10% des gaz à effet de serre. Avant de tomber sur cette courte vidéo du World Economic Forum, certaines de ces informations m’étaient inconnues. Donc maintenant que l’on sait tout ça, a-t-on vraiment envie de continuer à consommer en faisant fi du fait que ça nuit à notre environnement sur le long terme ? En ce qui me concerne la réponse est non. Facile à dire, mais à faire ?

Consomme moins, mais mieux

Loin de moi l’idée de pointer du doigt. Et aussi d’empêcher la fashionista avertie que tu es d’avoir sa dose d’adrénaline à chaque session shopping. Mais je reste persuadée qu’il est possible d’être stylé tout en réduisant notre impact écologique. Ça passe par changer notre manière de consommer. Aujourd’hui nous avons l’alternative de nous tourner vers des marques et labels de mode éthique qui se développent et proposent des pièces aussi mode que les collections de de la fast-fashion. Tu restes en droit d’aimer les chaussures à la folie. Maintenant l’idée serait de réduire la quantité pour maximiser la qualité.

Privilégie les classiques

L’avantage d’optez pour des pièces classiques, c’est quelles ne se démodent que rarement voire pas du tout . La condition est de sélectionner des pièces classiques de qualité. C’est comme un investissement. Ma maman m’a toujours dire que le secret quand on a pas masse de moyen est d’investir dans une pièce qui est classique, belle et donc souvent coûteuse qui à long terme durera. Quelque chose qui dure n’a pas besoin d’être remplacé. En plus les pièces classiques sont toujours nécessaires pour contre-balancer une pièce forte, donc ce sont des indispensables pour n’importe quelle garde-robe.

Informe-toi sur la provenance des pièces achetées

C’est sûrement la partie la plus compliquée de tout ce processus. En effet l’industrie textile a un lien très fort avec la nature. Toutes les matières nobles tels que le coton, le cuir, le lin et j’en passe viennent de la nature. Beaucoup de ce que l’on porte provident directement de la nature au même titre que de la nourriture que l’on mange. Mais la production de ces matériaux s’accompagne d’une addition salée pour la faune et la flore. Ce qui est néfaste pour l’équilibre de notre écosystème.

Aujourd’hui des acteurs s’engagent à produire des matériaux de manière responsable, d’autres à n’utiliser que ces matériaux et d’autres qu’à ne proposer des pièces qu’issues de ces matériaux produits dans une démarche écologique. Identifie-les. Il est certain que tu ne trouveras pas forcément ce types de pièces chez H&M ou Zara (à voir si leurs lignes dites « conscious » le sont vraiment ou si ce n’est que du greenwashing).Quoi que H&M s’est engagé à utiliser uniquement du coton durable d’ici à 2020. Mais en faisant cette démarche, tu contribueras à la sauvegarde de notre planète. Et pourquoi pas à inspirer d’autres personnes à adopter cette même démarche ?

Tourne-toi vers la seconde main

La seconde main est une des options à privilégier pour pouvoir te créer une garde-robe écologique. La seconde main inclus les friperies mais aussi l’offre de pièces que proposent des apps comme Vinted. En effet, l’approche est durable et en plus la plupart des pièces que tu dénicheras sont des classiques indémodables qui sont souvent produits en France ou en Europe. Et avec un peu de créativité, tu auras une classe folle et unique. Retrouvez des articles ou j’explique pourquoi les friperies c’est intéressant ( ici et ici)

Recycle tes vêtements

Pour aller jusqu’au bout de cette démarche, pense à recyclez tes vêtements. Il te suffit lorsque tu as fait le tri, de mettre tes vêtements dans les boîtes type le Relais , le Secours Catholique ou encore l’Armée du Salut etc.. Ces organisations s’occupent alors de les trier, gardant ce qui peut-être réutilisé et recyclant pour une autre utilisation ce qui est en fin de vie. Ce qui signifie pas de déchet !

Voici comment en quelques astuces, tu peux petit à petit commencer à adopter une garde de robe un peu plus écologique.

Robe : H&M ( fabriquée à base de coton durable)
Bottines & Sac : ZARA ( label Join Life)
Bracelet : Wild Gekko

Crédits Photos : Chloé Jessin

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MON MOODBOARD PINTEREST

Suivre sur Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :