Voyager à Iguazu avec Argentina Exception

Voyager à Iguazu avec Argentina Exception

Coucou mes beautés!

Comment ça va ? Je suis surement comme vous, devant ma TV, en train de finir regarder le dernier sujet de Capital. Le sujet ?  » Partir en vacances gratuitement ». J’ai pris le sujet sur la fin mais il parlait de quelques blogueurs « Voyage », et racontait, comment il parvenait à parcourir le monde. Intéressant.

Et ça tombe bien, car nous allons parler voyage sur AMGC aujourd’hui !Aujourd’hui, je laisse à nouveau l’antenne à Laurie de chez Argentina Excepcion.

Ce n’est pas la première fois que Argentina Excepcion fait une apparition sur le blog.

Pour rappel, Argentina Excepcion est une agence de voyage française locale, spécialiste du séjour individuel sur mesure. Elle propose non seulement des voyages en Argentine mais également au Chili, au Pérou ou encore en Bolivie.

J’ai d’ailleurs posté des articles, en collaboration avec Argentina Excepcion sur les incontournables de Buenos Aires en Argentine , le Pérou et le Chili. Veuillez les retrouver ici, ici, ici et ici.

Mon seul rêve maintenant, c’est de m’y rendre, à commencer par le Pérou. Un rêve que je réaliserai très bientôt.

Je vous laisse donc à nouveau entre les mains de Laurie de chez Argentina Excepcion pour une escapade à Iguazu…

IGUAZU, UNE DEFERLANTE D’EAU

Iguazú, les chutes d’Iguazú…  Ces quelques mots font rêver et évoquent des voyages exotiques au cœur de la jungle amazonienne. Ne vous arrêtez pas aux rêves mais exaucez-les ! L’agence de voyage Argentina Excepción nous livre un tableau complet de cette merveille naturelle, cela devrait vous donner des idées.

Les chutes d’Iguazú sont situées à la frontière de trois pays : l’Argentine, le Brésil et le Paraguay ; au confluent des fleuves Iguazú et Paraná. Ces impressionnantes cascades sont le résultat d’une faille qui s’est ouverte dans le lit du Paraná il y a plus de 200 000 ans, donnant naissance à l’abrupt Garganta del Diablo. Puis la brèche s’est élargie, formant deux arcs de 275 cascades qui interrompent le fleuve Iguazú. Elles sont classées Patrimoine naturel de l’humanité par l’Unesco en 1984. Il est aujourd’hui possible de les visiter du côté argentin ou brésilien, chacun des deux pays ayant un créé un parc national afin de mieux les mettre en valeur.

Passerelle côté brésilien

A voir du côté brésilien…
En 1939 le Brésil crée le parc national Iguaçu, à 17 km de la ville de Foz do Iguaçu. Le côté brésilien est particulièrement impressionnant pour la vue panoramique qu’il offre aux visiteurs sur les chutes. Un bus part de l’entrée du parc jusqu’au premier point de vue qui permet de voir les chutes dans leur ensemble : un tableau à couper le souffle ! Puis un chemin de 1 200 mètres conduit jusqu’à une passerelle qui nous emmène entre les chutes : sous la Garganta del Diablo et au-dessus des cascades inférieures. Ça mouille, c’est bruyant et c’est impressionnant !

Ne manquez pas, à l’entrée du site, un très beau parc aux oiseaux qui constitue une étape des plus agréables. Plus de 800 espèces d’oiseaux sont présentes, de toutes les couleurs et de toutes les formes. De grandes volières permettent de pénétrer dans l’antre des perruches et aras multicolores. Notre coup de cœur reste le toucan, cet élégant oiseau tropical au plumage noir et au bec jaune orangé, synonyme d’exotisme.

 Chutes d'Iguazu - Vue aérienne

… et du côté argentin

En Argentine, plusieurs sentiers guident les voyageurs en plein cœur des chutes. Le circuit supérieur surplombe les chutes : c’est surprenant de voir le fleuve si calme en amont s’élancer de la falaise et se déverser en rugissant plusieurs dizaines de mètres plus bas. Le circuit inférieur, lui, nous fait voyager au pied des chutes sur 1 700 mètres. Il vaut mieux prévoir le k-way pour s’approcher des cascades ! Au bout de ce circuit il est possible de monter à bord d’une petite embarcation qui navigue au plus près des chutes d’eau. Emotion et douches garanties ! Enfin le circuit Garganta del Diablo mène jusqu’à cette fabuleuse chute en forme de fer à cheval, de 80 mètres de haut et 150 mètres de large. C’est l’une des plus impressionnantes, on n’arrive même pas à se parler tellement l’eau gronde ! Un train écologique promène les visiteurs d’un sentier à l’autre. Vous pouvez l’emprunter ou décider de tout faire à pied.

Embarcation

Chutes d'Iguazu

Ce que l’on aime aussi du côté argentin, c’est la faune et la flore exubérantes. On y compte plus de 2 000 espèces végétales ainsi que 450 espèces d’oiseaux sauvages : des perroquets, toucans ou encore le vencejo, un petit oiseau qui ne vit que dans le parc et exécute des prouesses aériennes à la verticale des chutes. On croise également de nombreux coatis qui ressemblent à des ratons-laveurs mais aussi parfois des jaguars et des ocelots.

Toucan

Comment s’y rendre et que prévoir dans les valises ?

On peut décider de séjourner au Brésil, à Foz do Iguaçu, ou bien en Argentine, à Puerto Iguazú. De nombreux hébergements sont disponibles dans les deux villes et des bus partent des deux gares routières pour arriver aux chutes, du côté que l’on souhaite. Le passage de la frontière est rapide et bien organisé, n’oubliez pas votre passeport ! On vous conseille toutefois de partir tôt afin d’éviter la foule. Le côté brésilien peut se faire en une demi-journée, en revanche il faut compter la journée entière pour le côté argentin.

Avant de partir en excursion n’oubliez pas de glisser dans votre sac de la crème solaire, des lunettes de soleil, un chapeau, un k-way, votre maillot de bain pour le bateau, une bouteille d’eau, votre appareil photo (rechargé) et votre passeport !

B O N  V O Y A G E

Un grand merci à Laurie, pour nous en avoir mis plein les yeux.

Si vous souhaitez vous organiser un voyage dans les pays cités plus tôt, n’hésitez pas à faire appel à l’agence qui pourra vous aider.

www.argentina-excepcion.com
www.chile-excepcion.com
www.peru-excepcion.com

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :