Les clés pour enfin avoir confiance en soi

MP-Cover- clés-confiance-en-soi

La confiance en soi… un état avec lequel je flirte depuis looongtemps! Pourtant, les gens vous diront que de l’extérieur , j’ai l’air d’avoir confiance en moi. D’un côté oui, mais en faite ça reste quelque chose sur lequel je dois travailler. Et en vérité que pense que nous sommes beaucoup dans ce cas.

Alors comment gagner en confiance en soi de manière durable ? Par où commencer ? Voici selon moi les clés pour y parvenir.

Apprendre à se connaître et à reconnaitre sa valeur

La confiance en soi revêtirait 4 dimensions : la confiance de base garantissant la sécurité intérieure, la confiance en notre personne propre, la confiance en nos capacités et enfin la confiance relationnelle ( source : l’express.fr). Donc quand on parle de manque de confiance il pourrait concerner aussi bien une dimension que toutes.

Pour identifier ce manque sur ce sujet en particulier, il est important de bien vous connaître. Quand vous avez une idée assez précise de votre identité, vous pouvez aisément identifier l’origine de votre manque de confiance et ainsi le corriger pour avancer.

De plus, lorsque l’on vous vous connaissez, vous êtes à même de reconnaitre les choses que vous aimez chez vous, qui selon vous fait votre valeur. Si vous avez encore du mal à les identifier, n’hésitez pas à vous analyser et à carrément faire une liste de ce qui vous plaît chez vous. Ce processus semble un peu ridicule, mais croyez-moi, ça vous aidera grandement. Ce sont un peu comme des preuves qui vous donneront une raison de vous faire confiance. Parce que vous en êtes digne.

Si votre la définition de votre identité est un problème pour vous, c’est par là qu’il faudra débuter votre chemin vers la confiance en vous. Ca peut revêtir plusieurs formes : une thérapie, une analyse de votre passé, l’écriture… A vous de voir ce qui vous convient.

STOP à l’auto-sabotage

« Je ne vais pas y arriver« ,  » Je suis nulle » , « Je ne suis pas prête. » L’auto-sabotage résulte de la plus grande forme de dépréciation de soi -même. Ancrée trop profondément cela peut vous gâcher la vie.

Je vais me raconter un peu. La partie de ma vie où je manque le plus de confiance en moi ce sont mes capacités. J’ai toujours un besoin de validation de mes capacités de la part des autres et en particulier de ma mère. Enfant, j’avais le sentiment de ne pas être à la hauteur. Jusqu’à il n’y a pas longtemps, je me surprenais encore à vouloir prouver ma valeur, aux autres. Je le cache bien, mais ce manque est bien là.

Mon déclic ? Le désir d’une vie à mon image est plus fort que tout le reste. Que la vie est courte. Et que ça ne me coûte rien d’essayer et de voir ce qu’il se passe. Vaut mieux ça que de continuer à m’engluer dans mes peurs et dans le jugement de ma maman, qui est une personne qui est branché autrement que je ne le suis de toutes les manières.

Je ne suis pas encore parvenue à me reprogrammer, mais j’y travaille. Et je sais que ça portera ses fruits.

L’auto-sabordage n’est que perte de temps, peine et souffrance. Vous êtes magique. Maintenant, il faut juste trouver comment l’activer votre magie. Toutes les réponses sont en vous, au fil de votre histoire. Il n’y a plus qu’à !

Oublier les autres

Les autres…C’est dans le rapport à l’autre que le manque de confiance en soi est le plus difficile à gérer. Face à l’autre l’on peut se sentir compris et apprécié comme on peut se sentir forcé de se comparer, jugé ou en décalage.

Les autres resteront toujours les autres. Si vous êtes enclin à accepter les compliments et la positivité des autres, vous devez être prêt à accepter l’autre pendant moins glorieux, c’est à dire la critique, le jugement etc.. Après, vous êtes tout à fait en droit d’être sélectif sur les ondes que vous recevez des autres. Si vous ne voulez pas de la négativité d’un membre de votre entourage, faites abstraction de celle-ci. Parce qu’en fin de compte, la voix, l’opinion la plus importante est la vôtre. Et c’est celle qu’il faut écouter par-dessus tout.

Alors, je ne suis pas en train de suggérer qu’il ne faut pas écouter vos amis, votre famille, votre tribu… Après tout, vous les avez choisi pour être à vos côtés. Je dis juste que parfois tout le bruit que ça engendre, ça peut faire beaucoup. Et dans la plupart des cas, vous pouvez aisément vous en passez.

Les réponses que vous recherchez, pour la plupart, elles sont déjà en vous. Et si elles ne le sont pas, sachez aller chercher de l’information et du conseil auprès des bonnes personnes. Celles qui vous apaisent, vous challengent, vous rassurent, celles en définitive qui vous apporteront ce dont vous avez besoin quand vous en avez besoin.

Tant que vous vous occupez de fleurir votre jardin intérieur et vous évertuer à faire confiance à votre voix intérieure et vos instincts, vous verrez la confiance que vous vous portez, se révèlera bien assez tôt.

Pages : 1 2 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MON MOODBOARD PINTEREST

Suivre sur Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :